vendredi 12 juin 2009

Accusé d'avoir étranglé sa concubine


Tarbes.
Jean-Claude de Amorin jugé pour ce drame qui s'est joué à Tarbes en 2007.

Jean-Claude de Amorin, 61 ans, comparaît, à partir de ce 12 juin et jusqu'à mardi, devant la cour d'assises des Hautes-Pyrénées pour « homicide volontaire ». Il est suspecté d'avoir étranglé, dans la nuit du 7 au 8 avril 2007, Marie-Claude Petit-Krasker, sa compagne, qui avait 59 ans. C'est dans l'appartement qu'ils occupaient au 2e étage de la résidence du Val-d'Adour, à Tarbes, que s'est joué le drame. C'est Jean-Claude de Amorin qui avait, le lendemain matin, prévenu les pompiers du décès de Marie-Claude Petit-Krasker. Seulement, dans un premier temps, il aurait expliqué qu'il l'avait retrouvée morte dans le lit conjugal. Mais l'autopsie a rapidement mis en évidence qu'elle n'était pas décédée de mort naturelle dans son sommeil. Ces investigations ont, en effet, révélé qu'elle portait des traces de strangulation. Jean-Claude de Amorin aurait fini par avouer.
Publié le 12/06/2009 08:31 | Guillaume Atchouel.
La Dépêche.fr

Aucun commentaire: