mercredi 24 février 2010

2010 année grande cause nationale contre les violences faites aux femmes

Ce jour 24 février 2010 j'enregistre le 21 ème meurtre de femmes ou de filles

10 femmes adultes tuées et 3 fillettes égorgées en janvier
8 femmes adultes tuées en février !!

Montpellier - Hérault

Elle porte plainte pour violences : il la tue


La mère de deux enfants abattue de deux coups de fusil par son compagnon violent, qui s'est ensuite suicidé.

Une jeune mère de trois enfants qui venait de déposer plainte pour violences conjugales a été tuée de deux coups de fusil dimanche soir. La veille, dans la nuit, cette infirmière de 41 ans qui vit avec ses trois enfants avait eu une violente dispute avec son compagnon, un employé de société de nettoyage de 44 ans rencontré au printemps dernier et qui avait rejoint son domicile à la fin de l'été. La jeune femme avait été insultée. Puis l'homme l'avait fait tomber à la renverse de sa chaise. En état d'ivresse, il avait fini par s'endormir ce qui avait permis à la jeune femme de s'enfuir de son propre domicile.

Dimanche, dans l'après-midi, elle était passée au commissariat de Montpellier pour raconter son histoire et ouvrir une procédure. « Elle avait déposé une plainte pour des injures et une violence physique indirecte la nuit précédente. Tout cela ne présentait aucun caractère de gravité. Lors de cette audition rien le laissait présager de la suite qui serait donnée à son domicile. Et la plainte ne comporte pas non plus d'antécédents sérieux » estime le commissaire Benoît Desmartin, qui dirige la sécurité départementale.

Après le commissariat elle était rentrée à la maison dans le quartier de La Martelle où se trouvait son compagnon décrit comme « un homme bizarre » par une jeune fille du voisinage.

Elle ignorait qu'il était en possession d'un fusil de chasse. Une nouvelle très violente altercation a éclaté.

Les voisins de ce quartier populaire parlent de quarante-cinq minutes d'éclats de voix ponctuées par trois détonations.

Vers 19 heures, les trois enfants de la jeune femme reviennent de la garde alternée chez leur père.

Ils poussent la porte pour découvrir les deux corps sans vie allongés l'un sur l'autre dans la pièce principale de ce logement.

Au sol, on retrouve la copie de la plainte et le fusil qui a servi à donner la mort par deux fois

http://www.ladepeche.fr/article/2010/02/24/784057-Montpellier-Elle-porte-plainte-pour-violences-il-la-tue.html#xtor=EPR-1

3 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est incroyable qu'il y a autant d'homme violent c'est à croire qu'il vaut mieux vivre seul que d'en arriver la. Beaucoup d'homme qui ont fait l'objet d'une plainte court toujours de façon impuni.
Alors c'est bien la justice d'encourager les femmes à porter plainte mais après qu'elle protection qu'elles ont? Rien vous les laissez sans aucun accompagnement qu'elles meurt tampis?c'est ça?et bien moi je dis Non!

Rien n'est fait concrètement pour protéger les femmes dans ce pays.

Anonyme a dit…

?N.?N.?N?.N .?N.?N

anti-sexisme a dit…

Jai pire enfin je crois et ça s'est passé à plusieur reprises (avec des personnes différentes bien sur) je ne connais pas bien l'histoire mais c'est en Martinique, une femme est devant la mairie son conjoint l'asperge d'huile d'essence ( je crois qu'elle était attachée) et il met le feu sur son corps ! Elle meurt brulée vive ... J'ai d'ailleur une pensée pour elle et toutes les femmes vicitime de ses actes de barbarie !