mercredi 2 juin 2010

Elisabeth Badinter « défend-elle la pub sexiste » ?

Retraite chapeau à 25 millions pour Maurice Lévy
Challenges.fr
29/05/10 | 19h45


Le patron de Publicis, troisième groupe mondial de publicité, devrait quitter l'entreprise fin 2011 avec un « package » de départ estimé à 25 millions d'euros. Une société de gestion s'est adressée à Elisabeth Badinter, actionnaire de référence, pour avoir son avis sur le sujet.

http://eco.rue89.com/2010/05/29/retraite-chapeau-a-25-millions-pour-maurice-levy-152879

Elisabeth Badinter, actionnaire féministe d'un Publicis sexiste ?
Par Soline Ledésert | Rue89 | 11/02/2010

Elisabeth Badinter, philosophe qui lutte contre la « victimisation du genre féminin », est (aussi) la première actionnaire de Publicis, producteur de pubs (parfois) sexistes. Comment le vit la présidente du conseil de surveillance du quatrième groupe mondial de communication ?

Confusément, si l'on en croit ses propos le 11 février sur France Inter. Quand une auditrice a demandé « Ne pourrait-on pas réglementer la publicité pour lutter contre le sexisme ? », Elisabeth Badinter a éludé la question.
Confusion ensuite quand on lui a demandé la responsabilité de Publicis dans le « publisexisme ».

Elisabeth Badinter « défend-elle la pub sexiste » ?
Cécile Duflot, par ailleurs énervée de voir la philosophe opposer écologie et féminisme, a interprété un peu vite les propos de la philosophe le 11 février à la radio. « Donc E. Badinter défend la pub sexiste » réagit-elle sur Twitter quand Elisabeth Badinter élude la question d'une auditrice sur le « matraquage publicitaire tous les jours à la télévision [qui] empêche un certain féminisme masculin de se développer ».

http://www.rue89.com/2010/02/11/elisabeth-badinter-actionnaire-feministe-dun-publicis-sexiste-137891?page=8



Commentaire d'un internaute :
De Lionel Dominique Guérin
Ecolo | 16H01 | 01/06/2010 |
Je voudrais rendre un hommage appuyé à tous les stagiaires qui ont travaillé des mois pour un salaire de quelques centaines d'euro... permettant à un vieux patron et une héritière philosophe donneuse de leçon de s'enrichir à hauteur de milliers d'années d'indemnités de leur labeur.

Aucun commentaire: