dimanche 1 août 2010

----------------------------

Bertrand Cantat est "libre comme l'air" titrent les journaux depuis jeudi 29 juillet 2010. Il aurait "purgé" sa peine.

La mère de ses enfants s'est suicidée. L'aurait-elle fait s'il avait fait ses 8 ans en prison ...

L'obligation de soin psy montre ses limites.

2 femmes mortes en 8 ans c'est beaucoup...

Il peut regrimper sur scène et chantonner. Il pourrait même siffloter.

Quel bel exemple pour ses fans et la jeunesse en général.

A moins qu'il n'ait un peu d'honneur et choisisse de se faire discret. Sait-on jamais.


Marie Trintignant de son côté est toujours morte. Sa famille et ses amis continueront de ne plus la voir.

Les enfants et les parents de Kristina Rady ne la reverront pas non plus.

------------------------------------------------------------------------------

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Cet article n'a vraiment aucun sens. Il ne fait que suivre la loi française qui autorise à la moitié de la peine une remise en liberté conditionnelle pour bonne conduite. Il a assumé ses actes et a payé pour ça. Kristina Rady s'est suicidée, il ne l'a pas tué, comment pouvez vous lui mettre ça sur le dos, c'est ridicule et en toute objectivité. Même si j'aime Noir Desir et l'homme, il a fait une erreur et il devait aller en prison. Il y est allé, il en est sorti maintenant laissez le.

Fred

Deloffre a dit…

T'as raison, Fred. Tous les meurtres sont une erreur. Même les miens, lorsque je descendrai tes gosses, ta femme, tes proches. Après ma peine, je pourrai venir habiter près de chez toi, n'est-ce pas ? On se dira bonjour, puisque j'aurai payé.